Banque Mondiale : 11 milliards de dollars annoncés par 11 pays en soutien aux nouveaux outils de financement

Siège de l'ONU


La nouvelle est annoncée dans un communiqué de presse publié ce vendredi 19 avril 2024 sur le site internet de la Banque Mondiale, consulté par Election-net.com.

 Cette institution du Monde Breton parle d'un soutien financier de poids reçu par ses nouveaux outils de financement. D'après la même source, "les contributions annoncées aujourd'hui pourraient générer jusqu'à 70 milliards de dollars sur 10 ans".

Ci-dessous l'intégralité du communiqué de presse :

WASHINGTON, 19 avril 2024 — Le Groupe de la Banque mondiale vient d'obtenir un soutien important en faveur de ces nouveaux instruments financiers conçus pour accroître sa capacité de prêt et lui permettre de prendre davantage de risques face aux défis mondiaux communs. Onze pays ont annoncé aujourd'hui des engagements financiers d'un montant total de 11 milliards de dollars qui viendront appuyer la plateforme de garantie de portefeuille, le mécanisme de capital hybride et le nouveau Fonds pour une planète viable.

La capacité de levier exceptionnelle du Groupe de la Banque mondiale permettra de multiplier par six à huit, sur 10 ans, les contributions annoncées en faveur du mécanisme de capital hybride et de la plateforme de garantie de portefeuille. Si certaines conditions sont réunies, elles pourraient même être décuplées.

Les ressources promises pourraient fournir jusqu'à 70 milliards de dollars de financements dont le monde a urgemment besoin pour relever les défis qui ignorent les frontières et faire progresser les objectifs de développement.

« Nous avons travaillé d'arrache-pied pour mettre au point ces nouveaux instruments financiers qui renforcent notre capacité de prêt et démultiplient les fonds des donateurs, nous permettant ainsi d'améliorer la vie d'un plus grand nombre de personnes, souligne Ajay Banga. , président du Groupe de la Banque mondiale. La générosité de ces pays est à la fois une reconnaissance des progrès que nous avons accomplis pour réformer la Banque et le témoignage de leur engagement commun en faveur du développement. »

La Belgique, les États-Unis, la France et le Japon se sont engagés à apporter des fonds à la plateforme de garantie de garantie, tandis que l'Allemagne, le Danemark, l'Italie, la Lettonie, la Norvège, les Pays- Bas et le Royaume-Uni contribueront au mécanisme de capital hybride.

Le Japon s'est en outre engagé à verser la première contribution au nouveau Fonds pour une planète vivable.

Le Groupe de la Banque mondiale a adopté une série de réformes et mis au point des instruments financiers novateurs dans le cadre de l'examen du cadre d'adéquation des fonds propres, conformément aux recommandations du Groupe d'experts du G20. Ces réformes sont les suivantes :

Réviser le ratio de prêts sur fonds propres afin d'augmenter la capacité financière de la BIRD de 40 milliards de dollars sur 10 ans.

Relever le plafond des garanties bilatérales de 10 milliards de dollars.

Mieux tirer partie du capital exigible en publiant un rapport détaillé à l'intention des agences de notation afin de mieux évaluer sa valeur potentielle et la capacité financière de la Banque.

Lancer des émissions de capitaux hybrides, afin de donner aux actionnaires et aux partenaires la possibilité d'investir dans des obligations avec un effet de levier potentiel significatif.

Développer la plateforme de garantie de portefeuille afin de promouvoir une approche partagée des risques qui permettra de rendre les financements de la Banque mondiale plus largement accessibles.

Lire Aussi:
  • RDC/Multiplication des scandales économico-financiers : "Sévir pour en finir avec le crime organisé et rassurer l'opinion"
  • RDC : nouveau financement de 400 millions USD de la Banque mondiale
  • RDC : bientôt une nouvelle réforme du secteur des jeux de hasard
  • Lancer le Fonds pour une planète vivable, grâce auquel les contributions d'États, d'organisations philanthropiques ou d'autres partenaires encourageront la coopération internationale et permettront de relever des défis communs.

    Le Groupe de la Banque mondiale a pris d'autres mesures en vue d'introduire des modalités de prêt sur 50 ans pour la BIRD, sans coût supplémentaire pour les emprunteurs. Ces prêts seront utilisés pour des projets qui ont des retombées transfrontalières. La Banque a par instauré un système de réduction des taux d'intérêt pour les projets qui répondent à des enjeux mondiaux, qui seront financés en partie par le Fonds pour une planète viable.



    Powered by Froala Editor



    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments