img

Actualités

Sécurité

La population de la chefferie de Nindja dans le territoire de Kabare en province du Sud-Kivu déplorent l'insécurité qui se vit ce dernier temps dans la contrée.

Dans un rapport sur l'état de lieu de la situation sécuritaire dans cette chefferie, dont une copie est parvenue à Élection-net.com, les leaders locaux parlent d'une équipe de Raia Mutomboki bien armée, associée au groupe armé Nganga qui sont à la base de cette insécurité.

Seulement au cours du mois de décembre passé et en des dates différentes, ils évoquent ''de nombreux pillages systématiques de bétails dans les fermes, dont plus de 80 vaches pillées, des chèvres, des biens des ménages et l'enlèvement des personnes.''

Le rapport parle d'une coalition des plusieurs groupes armés mélangés par des personnes qui parlent les langues locales comme le ''kitembo, mashi et swahili''.

Dans ce document signé par le conseil local de sécurité de Nindja, l'on Signale aussi des attaques par ces éléments aux positions des Fardc pendant leurs opérations.

Certaines sources pensent que le conflit royal qui existe depuis un bon moment entre deux fils du défunt Mwami Haheshe Nanindja est à la base de cette situation d'insécurité à Nindja.

Héritier Bashige depuis Bukavu.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate