RDC : vers l'intégration des anciens assaillants de Kwamouth dans l'armée

Photo d'illustration © photo de tiers



Plus de 100 assaillants qui s'étaient rendus aux FARDC viennent d'être reçus à la base militaire de Kitona pour une formation avant d'intégrer les Forces armées de la République Démocratique du Congo.

Cela fait suite à leur demande faite à une délégation récemment dépêchée dans le grand Bandundu par le Ministre de l'intérieur.

Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD, le commissaire général adjoint chargé de la police administrative, Général Philémon Patience MUSHID YAV en mission de sensibilisation dans la région, avait invité  ceux qui détiennent encore des armes à emboîter le pas. 

" Je suis en mission de sensibilisation et de pacification. Cette mission s'adresse à toute la population Yaka et Teke. Les gens doivent comprendre l'appel du gouvernement. Ils doivent regagner leurs villages, ils doivent travailler la terre, ceux qui sont parents, les fonctionnaires affectés dans les sites, dans les villages actuellement inhabités où la population commence à faire les premiers pas, ils doivent rentrer pour que les écoles ouvrent leurs portes. Les infirmiers dans les postes de santé pour traiter notre population qui vient de la brousse. Imaginez -vous quelqu'un qui vient de la brousse, il a ramassé combien de genres de maladies? ", s'interroge le Général Philémon Patience MUSHID YAV

À lui d'ajouter :

" Les jeunes gens volontaires du grand Bandundu, là où le conflit Yaka touché les esprits des uns et des autres, ceux-là même, porteurs des armes blanches, des armes de guerre, calibre 12, le gouvernement les appelle à entrer dans la réalité des choses, à s'incorporer dans les forces armées de la République. Laissez-moi vous dire que je suis parmi ceux-là qui ont reçu les premiers lots de jeunes gens Mobondo à Kibomango et aujourd'hui ils sont à Kitona en train de faire leur formation. Que les jeunes gens qui sont dans les provinces citées emboîtent les pas".

En rappel ,plusieurs dizaines de personnes ont été tuées et des milliers d’autres forcées à se déplacer à cause des violents affrontements entre Téké et Yaka, dans le Sud-Ouest de la RDC.

Le territoire de Kwamouth, en province de Maï- Ndombe, enregistre des violents affrontements entre les communautés Téké et Yaka depuis le début du deuxième semestre 2022.

Des personnes armées se réclamant membres de ces tribus s’attaquent mutuellement à cause d’un conflit foncier de longue date.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Coopération : Félix Tshisekedi en mode inauguration au Tchad
  • Comment reconnaître son âme soeur ?
  • Comment arrêter d'aimer quelqu'un qui ne nous aime pas ?


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments