img

Société

Sécurité

Politique

Actualités

Photo d'illustration

Le déroulement des affrontements entre les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et le M23 n'échappe pas seulement aux citoyens lambda.

Triste est de constater que même les éléments de l'ordre dans certains milieux au Nord-Kivu, ne sont pas informés sur l'évolution des opérations de traque de ces rebelles du M23, soutenus par l'armée rwandaise (RDF).

''À Kako, dans le territoire de Rutshuru, un des policiers m'a demandé comment est la situation sécuritaire de l'autre côté, est-ce que les FARDC ont pourchassé l'ennemi ?, vu que je venais de Rugari et tous les véhicules qui voulaient se rendre à Goma ont été bloqués'', a souligné à Election-net.com un habitant de Goma bloqué dans ce territoire de Rutshuru.

Des informations recoupées par Election-net.com renseignent que les détonations n'ont pas été entendues depuis le jeudi en territoire de Nyiragongo. Ce qui justifie l'accalmie dans les groupements où étaient signalés des affrontements entre l'armée régulière et les rebelles du M23.

En dépit de ce calme, le tronçon Kiwanja-Goma n'est pas toujours fréquenté, et ce parce que les autorités militaires, au niveau de la province  n'ont rien donné comme assurance aux usagers de ce tronçon, indique la même source.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate