img

Politique

Sécurité

L’Assemblée provinciale de Kinshasa condamne avec fermeté les actes ignobles qui endeuillent la ville et appelle la population au calme .L'organe délibérant rassure qu’elle ne ménagera aucun effort pour que toutes les responsabilités soient établies dans le dossier du meurtre d'un gestionnaire d'un centre de santé à Lingwala par un élément de la police commis à la garde du ministre provincial de l'intérieur Dolly Makambo.

Lors d'une rencontre des Présidents de commissions permanentes convoqué ce jeudi 31 octobre pour table sur les derniers incidents survenus en début de semaine où deux civiles ont été fusillés par la police ,l’Assemblée provinciale de Kinshasa annonce incessamment une plénière pouvant statuer sur cette situation de l’insécurité qui a pris de la place dans la capitale Kinshasa.

« Une conférence des Présidents a été convoquée en vue de prendre les premières mesures, et programmer, en urgence, une plénière pour statuer sur l’insécurité générale qui règne à Kinshasa. D’ores et déjà, le Bureau a enregistré une question orale avec débat déposée ce matin contre le Ministre Dolly Makambo » peut-on lire sur ce communiqué de l'organe délibérant.

Pendant ce temps, la Police annonce avoir mis la main sur le policier assassin de l'administrateur gestionnaire du centre de référence de vijana, alors que son patron lui, a été convoqué par la justice militaire pour être entendu.Plusieurs voix se lèvent pour exiger la démission du Ministre provincial de l'intérieur Dolly Makambo et sa mise à l'écart pour qu'il réponde devant la justice.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate