img

Actualités

Politique

Depuis que Félix Tshisekedi est à la tête de  l’État en République Démocratique du Congo ,une querelle de leadership divise chaque jour  l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). 

Alors que la constitution interdit  le cumul des fonctions du sommet de l'État et du parti politique, le 22 janvier 2019, le fils de sphinx de limete nommait à titre spécial  Jean-Marc Kabund-a-Kabund secrétaire général du parti pour assurer son intérim à cause de son empêchement.

Depuis lors ,le conflit ont  éclaté au sein de l'ancien parti de l'opposition ,des  crises de leadership et de positionnement sont au rendez-vous.

Jouissant de cette légitimité Jean marc  Kabund secrétaire général du parti désigné  depuis 2016 fait face à plusieurs oppositions des  plusieurs caciques du parti qui n’acceptent pas qu’il ait pris du galon et se placent sur le terrain juridique. Le meneur des contestataires n’est autre que Jacquemain Shabani, une figure de l’UDPS qui fut également secrétaire général entre 2011 et 2012.

Dans un  communiqué annonçant sa   nomination, Etienne Tshisekedi avait  évoqué « l’impératif de redynamiser l’exécutif national du parti en l’adaptant aux enjeux politiques de l’heure ».

Tout chemin mène au pouvoir

Venu de  Kamina, actuel chef lieu de la province du Haut Lomami au  sud de la RDC ,Jean-Marc Kabund-a-Kabund alors jeune cadre du parti , la trentaine,  a été connu pour avoir organisé de nombreuses manifestations dans l’ex-Katanga lorsqu'il était président de la fédération de l’UDPS du Haut-Lomami. Depuis son arrivé à Kinshasa l'homme a su s'imposer et maintenir  sa touche dans l'arène politique à Kinshasa et en République Démocratique du Congo. élu député national l'homme a maintenu la vague au sein du parti après la mort d'Étienne Tshisekedi wa Mulumba

UDPS: Kabund agit-il sous-ordre de Tshisekedi?

Apprécié pour son courage celui qu'on surnomme «maître nageur» par d'autres combattants ne fait plus l'unanimité. Certains cadres lui accuse de prendre le parti en otage.

affaire Kamerhe!

Après avoir  commenté l'arrestation de Vital Kamerhe, Paul Tshilumbu , secrétaire national de  l'UDPS en charge des élections a été suspendu. Sans tergiverser, le président ad intérim du parti présidentiel a justifié cette décision  par le non respect de l'unicité du commandement du concerné avec sa hiérarchie. 

Sans tarder , le sanctionné n'a pas mâché ses mots pour remettre en cause la qualité de Jean-MarcKabund pour prendre une telle mesure. Ce, en predissant le signataire du document qui l'a institué à son poste, qui selon lui,    Jean-Marc Kabund a été nommé par même signataire.

La crise à l'UDPS est elle réelle ? 

Il n'est secret pour personne que depuis la détention du directeur de cabinet du chef l'Etat, l'UDPS s'est réservée. Pas de communiqué officiel  ni des commentaires. C'est donc un de ces cadres qui a trouvé le courage d'en parler.

Cependant, les propos de Paul Tshilumbu réagissant à la lettre de son président ad intérim, serait ainsi la suite  d'une crise au sein du parti présidentiel .Pour preuve, les avis du secrétaire national en charge des élections, suivi du processus électoral et porte-parole du parti présage une crise de leadership.

Patrick Félix Abely et Dieubon Mughenze

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate