img

Actualités

Politique

Depuis sa cellule de la prison centrale de Makala à Kinshasa, le président de l'Union pour la Nation Congolaise, UNC Vital Kamerhe interpelle ses lieutenants au sein de sa formation politique.

Alors qu'il est soupçonné par le parquet près la cour d'appel de Kinshasa/Matete d'avoir participé ou orchestré le détournement des fonds alloués au programme d'urgence de 100 premiers jours du chef de l'État congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dont il est il le Directeur de Cabinet et également le principal allié dans le cadre de la coalition CACH, Cap pour le Changement, Vital Kamerhe interdit toute surcommunication de son parti autour de cette affaire en instruction.

En croire le Secrétaire Général intérimaire de la formation politique qui l'a rencontré ce samedi 11 avril, Vital Kamerhe demande aux siens de cesser de porter atteinte à l'image de la justice et celle de la première Dame de la République Démocratique du Congo, Denis Nyakeru Tshisekedi tout en réaffirmant son appartenance à la coalition Cap pour le Changement.

Ci-dessous, l'intégralité du document

NOTE CIRCULAIRE RELATIVES AUX INSTRUCTIONS DU PRESIDENT NANTIONAL
 
A la suite de l'entretien que j'ai eu avec le Président National, l'Hon Vital KAMERHE, cet après-midi à la prison de Makala, il m'a demandé de vous communiquer les instructions en vue d'apaiser les esprits des uns et des autres en ce moment de dure épreuve à savoir:

Il  tient à rappeler aux membres, aux cadres et militants de l'UNC, que c'est en toute liberté et de son propre gré qu'il avait décidé de répondre à l'invitation de l'Avocat General prés la Cour d'Appel de Matete, Kinshasa, le 08 Avril 2020. Ceci, alors qu'il avait la possibilité de se faire représenter par ses avocats;

Il réaffirme sa loyauté au Président de la République, Chef de l'Etat, autorité morale de la coalition;

Il reste totalement engagé à la coalition CACH. L'UDPS et l'UNC sont deux  sœurs jumelles condamnés à œuvrer ensemble pour la réussite du programme du Chef de l'Etat;

Il demande à tous les membres, cadres et militants de l'UNC, de s'abstenir de toute forme de communication tendant  à porter atteinte à notre justice;

De même, il interdit formellement  tout propos discourtois à l'endroit de la Première dame de la République;

Aux portes paroles et aux communicateurs du parti, il est demandé d'obtenir au préalable une autorisation du SG avant toute communication qui engage le Parti dans les media et particulièrement dans les réseaux sociaux.
 
Fait à Kinshasa, le 10 Avril 2020
 
Honorable Aimé BOJI SANGARA
Secrétaire General ai

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate