loader
img

Actualités

Politique

Les femmes des différentes tendances politiques réunies au sein de la dynamique Nationale des femmes candidates de la RDC DYNAFEC, ont dans une déclaration politique, rendue publique ce mardi à Kinshasa , appelées les responsables du pouvoir public au respect de l'article 14 de la constitution qui veuille à l'élimination de toutes formes de discrimination à l'égard des femmes et qui encourage également la représentativité de la jeune fille dans les institutions de la République Démocratique du Congo .

Ces associations des femmes demandent au nouveau premier ministre et aux gouverneurs des provinces de prendre en compte les nouvelles compétences la femme et de respecter le quota de 30% dans les prochaines nominations.


D'après Carine Kanku Tshikala, coordinatrice de cette structure qui regroupe les militantes des droits de la femme «C'est frustrant pour un pays comme la RDC , avec diverses compétences féminines de continuer a avoir la même catégorie des personnes occupées les postes de prise des décisions» s'insurge t-elle.

Ce pendant, elle invite les chefs des partis et Regroupement politiques à respecter le quotas de 30 % lors des constitutions des listes et éliminer toute forme de discrimination à l'égard de la femme et de la jeune fille.


En outre Madame Kanku recommande aux décideurs politiques d'assurer la pleine participation de la femme au développement de la nation et dans la gestion de la chose publique.

La femme congolaise a droit à une représentation équitable au sein des institutions nationales provinciales locales ,entreprises publiques et les postes d'accréditation a-t-elle déclarée.

Par ailleurs la Dynafec demande au nouveau premier ministre Ilunga ilukamba de veiller que «les femmes compétentes de leurs obédiences politiques puissent se retrouver sur les prochaines listes et nominations ».

Rappelons que la femme congolaise est faiblement représentée dans les instances de décision en RDC.

À la dernière législature au parlement par exemple sur 500 députés nationaux, 48 Femmes contre 452 Hommes ont été élues soit 9,6 % de représentation des femmes, tndis qu'au sénat seulement 6 Femmes Sénatrices ont été élu sur un total de 108 Sénateurs, soit 5,6% (environs 6%). Ainsi donc, les femmes sont représentées à 8% au niveau du parlement de la RDC. (54 femmes contre 608 hommes).

Patrick ABELY

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate