img

Actualités

Politique

Dans une déclaration politique faite ce samedi, 16 novembre à Kinshasa, les députés nationaux membres de la plateforme électorale, Front Commun pour le Congo, FCC dirigée par l'ancien président congolais Joseph Kabila disent désapprouver les dernières déclarations des «opérations politiques» sur les incidents survenus notamment à Kolwezi dans le Lualaba soldés par l'incendie des effigies de Félix Tshisekedi et de Joseph Kabila.

Dans cette missive dont une copie est parvenue à election-net.com, les élus nationaux de la mouvement kabiliste rappellent au premier Vice-président de l'Assemblée nationale que son poste a été justement obtenu grâce à leur soutien dans le cadre de la coalition FCC-CACH sur laquelle il jette un discrédit total.

Pour ce faire, ils exigent au président intérimaire de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS la formation politique présidentielle de présenter «solennellement des excuses à ses collègues députés nationaux et à la nation congolaise» sans donner des détails sur la sanction encourue par Jean Marc Kabund A Kabund dans le cas où l'intéressé n'arrivait pas à s'exécuter.

Ci-dessous, l'intégralité du communiqué.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate