loader
img

Actualités

L'attente aura durée plus de deux mois. Michael A.Hammer nommé ambassadeur américain en République démocratique du Congo (RDC) a dû se plier à l'agenda du président congolais, Joseph Kabila avant de voir son accréditation confirmée plus de 60 jours après sa désignation par Donald Trump.

Conduit par le ministère d'État à la justice Alexis Tambwe Mwamba, le diplomate américain a été présenté au Chef de l'État Joseph Kabila Kabange lors d'une cérémonie organisée à Kinshasa ce samedi. La lettre de créance présentée au numéro 1 congolais plus de deux mois plus tard vient là d'inaugurer un nouveau départ Kinshasa et Washington dont les rapports étaient devenus plus ou moins glacial depuis quelques temps. En effet, le régime Kabila et l'administration Trump étaient en froid au sujet du processus électoral encours. Kinshasa jugeait trop excessif le rôle de Washington dans son processus électoral. Il y a peu, les USA ont du fermé leur ambassade à Kinshasa au motif qu'une menace terroriste pesait énormément sur ses intérêts au Congo Kinshasa.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate