img

Actualités

Société

C’est un constat du Programme Alimentaire  mondial  PAM, qui s’alarme de cette situation qu’il qualifie de  « sévère »  dans un pays avec des potentialités, mais qui ne  produit plus de nourriture  à  consommer ».

Selon Claude JIBIDAR, représentant du PAM en RDC, les conflits à répétition qui secouent le Congo depuis plus de 20 ans sont à la base  de la  crise alimentaire. Les violences, qui se sont fortement intensifiées depuis des années, ont provoqué le déplacement massif  de plus de 7 millions de Congolais à l’intérieur du pays dont la plupart sont  des populations essentiellement rurales.

« Il y’a près de 70% de  la population de ce pays qui ne se nourrit pas correctement, c’est  cette réalité qui me choque …» a déclaré le représentant  du PAM en République Démocratique du Congo

Au cours   de la conférence bi hebdomadaire  des nations unies ce mercredi à Kinshasa, le responsable de  PAM qui alerte  non seulement sur cette catastrophe humanitaire  invite les    dirigeants, à s’investir pour la paix et la stabilité au pays.

La crise alimentaire   en RDC, est la deuxième crise dans le monde après celle du Yémen, dans un pays qui ne fait pourtant pas la une de l’actualité. Les chiffres du Programme alimentaire mondial parlent d’eux-mêmes : 15 ,6 millions soit 45% de Congolais, dont 7 millions, vivent dans une insécurité alimentaire « sévère »  et les prévisions montrent une tendance à l’aggravation.

Patrick ABELY

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate