loader
img

Actualités

Le candidat président de la République du regroupement politique, Arc-en-Ciel du Congo, Jean-Philibert Mabaya a échangé lundi, 22 octobre avec la Représentante spéciale  du Secrétaire Général de Nations Unies en République Démocratique du Congo, Leila   Zerrougui.

Cet entretien qui s’est déroulé hors cameras était centré autour du processus électoral et de la situation sécuritaire dans le pays. Les deux personnalités ont souhaité voir ce processus évoluer dans un climat politique et sécuritaire plus ou moins apaisé.

Le porte étendard de l’ACC qui ne cesse de multiplier de contacts pour parvenir à la désignation d’une candidature commune  de l’opposition à la prochaine élection présidentielle n’a pas l’intention de s’arrêter à si bon chemin. Lors d’une messe d’action de grâce organisée samedi dernier en la cathédrale Notre Dame du Congo  pour «  recommander à Dieu » sa candidature, ce Sénateur de l’opposition a réitéré sa « détermination » de changer le quotidien du congolais  une fois porté à la tête de la République Démocratique du Congo. Membre de la Commission Economique et Financière de la Chambre haute du parlement congolais depuis 10 ans, Jean-Philibert Mabaya est avant tout, homme de chiffres.

  • Promoteur du projet de société porté sur la « Restauration de la dignité du congolais », Jean-Philibert Mabaya projette l’émergence du pays à l’horizon Axé sur 12 piliers, ce projet nécessite un budget de 100  milliards de dollars sur 5 ans. L’enveloppe jugée plutôt réaliste  par d’éminents professeurs d’économie à l’image du respecté Evariste Mabi Mulumba, le budget de Mabaya Gizi sera financé à la hauteur de 10 milliards de dollars en recettes internes et 2 milliards en recettes externes pour financer projet. La restauration de la paix, la sécurité, l’unité et la cohésion nationale ;
  • La construction d’une démocratie participative et l’instauration d’un Etat de droit ;
  • La promotion de l’éducation ;
  • L’impulsion de la croissance et du développement économique ;
  • La promotion de des investissements par l’amélioration du climat des affaires ;
  • La construction des infrastructures ;
  • La lutte contre la pauvreté ;
  • La protection de l’environnement ;
  • L’impulsion d’un développement équilibré des provinces
  • La garantie de la promotion de la femme, de la famille, de l’enfant et de la mise en œuvre effective de la parité ;
  • L’encadrement des jeunes et la promotion des sports et loisirs  ainsi que
  • L’engament des reformes structurelles pour la rénovation de l’Administration publique, sont les piliers de son projet à exécuter dès la première de son pouvoir.

José-Junior Owawa

 

 

 

 

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate