loader
img

Actualités

Qu'en est-il de la sécurisation des candidats présidents de la République, quand on sait que la campagne électorale a déjà été lancé par la centrale électorale ? Une question que bon nombre de congolais se posent quand on sait qu'une équipe des policiers, 525 au total, a été formée pour sécuriser les prétendants à la présidence de la République,le 23 décembre prochain.

La Police Nationale Congolaise, par son porte-parole, le colonel Pierrot Mwanamputu, a éclairci l'opinion à propos !

"Quand le Commissaire général (de la Police nationale congolaise) a clôturé la session de la remise à niveau de 525 policiers, ils les a pourtant mis à la disposition du commandant de l’Unité en charge de la sécurisation de hautes personnalités", rappelle-t-il sur les ondes de TOP CONGO FM.

Alors, pourquoi ces candidats ne vont jamais prendre ces policiers pour leur sécurité ?

Le porte-parole de la Police précise que ce sont "les candidats qui devraient se rendre auprès de la police pour remplir des formalités afin d'entrer en possession de leurs 25 policiers", comme l'exige la loi.

Le Colonel Pierrot Mwanamputu indique également, concernant la sécurisation de la campagne électorale qui a démarré ce mercredi, à minuit, que "la population sera sécurisée avec des armes non létales", consignes reçus de la hiérarchie.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate