Niger : les Occidentaux en ordre dispersé face aux Russes

Base militaire des USA au Niger. Ph de tiers


Washington, Rome et Berlin tentent de négocier séparément avec la junte, alliée à Moscou, le maintien de leur présence militaire et diplomatique. Une forme de compromission pour Paris.

Rester à tout prix, quitte à se compromettre, ou partir en laissant le champ libre à ses rivaux ? Le dilemme auquel sont confrontés les Occidentaux encore présents au Niger se complique à mesure que progresse l’influence russe dans le pays et que les militaires qui ont renversé le président élu Mohamed Bazoum fin juillet 2023 consolident leur pouvoir.

Le 10 avril, une centaine d’hommes de l’Africa Corps, le nouveau label de la présence paramilitaire russe au Sahel, ont débarqué à Niamey, la capitale nigérienne, pour, officiellement, former l’armée locale et, selon plusieurs sources, protéger le pouvoir du général Abdourahamane Tiani.

Ni les Etats-Unis ni aucun pays européen n’ont officiellement communiqué sur ce déploiement, de crainte de s’attirer l’ire du régime, voire d’être expulsés sans ménagement. Un scénario que cherchent à éviter des partenaires occidentaux comme Washington, Rome et Berlin, qui tentent de négocier en ordre dispersé avec les putschistes le maintien de leur présence militaire et diplomatique, alors que les soldats français ont été poussés vers la sortie fin 2023.

Du 12 au 14 mars, la secrétaire d’Etat adjointe aux affaires africaines, Molly Phee, s’est rendue à Niamey pour plaider en faveur d’une reprise de la coopération militaire américaine, suspendue suite au putsch, en échange de garanties de la part des autorités sur le fait que les soldats américains « ne soient pas au même endroit, sur le même terrain, que les Russes », selon un conseiller du gouvernement nigérien. En vain.

Dans la foulée, la junte a dénoncé l’accord de 2012 encadrant la présence des quelque 1 100 soldats américains au Niger principalement.

Avec Le Monde

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • UE : validation d'une utilisation des avoirs russes gelés pour soutenir l'Ukraine
  • Russie : un scientifique de 77 ans condamné à 14 ans de prison pour trahison
  • États-Unis : le drapeau congolais brandi en plein discours de Joe Biden


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments