loader
img

Actualités

Tous les candidats présidents de la République seront bientôt dotés d'une sécurité policière. C'est ce qu'a dit le colonel Pierro Mwanamputu, porte-parole de la PNC, ce mardi 30 octobre, à la presse. D'après lui, 525 policiers, en raison de 25 par candidat, sont en formation de remise à niveau et pourront être affectés, ce weekend, à la sécurité de chaque candidat.

"La remise à niveau de 525 policiers de la garde des candidats présidents de la République se terminera jeudi au Stade Tata Raphaël. Ils pourraient être déjà affectés aux différents candidats dès la fin de la semaine", a déclaré le porte-parole de la PNC.

Quant à la polémique autour de la sécurité du candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary, Pierrot Mwanamputu a signifié qu'il n'en est rien.

"Il n'a pas encore été doté des policiers. Il est juste parti avec une partie de policiers qui ont toujours été avec lui quand il a assumé les charges de l'État". Avant de rappeler qu'il "y a des opposants qui sont déjà gardés par des policiers armés. Ils n'ont jamais dit qu'ils étaient sécurisés par des policiers. Il faut les identifier et faire le marquage de leurs armes".

Il sied de rappeler que tous ces éléments de la police, qui seront affectés à la sécurité des candidats présidentiables, seront, totalement, pris en charge par l'État congolais.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate