img

Actualités

Politique

Sécurité

La cour militaire de la province du Kasaï Central a fixé au 2 août prochain le procès du colonel Jean de Dieu Mambweni ainsi qu'une dizaine d'autres accusés dans l'affaire du double meurtres des experts de l’ONU.

C'est ce lundi que l’extrait de rôle pénal du greffe de la cour militaire de l'ex province du Kasaï Occidental (Kasaï Central) a été rendu public.

Parmi les accusés convoqués par la Cour, il y notamment un officier des FARDC, le colonel Mambweni, deux ainsi deux inspecteurs de la Direction générale de migration (DGM), Thomas Nkashama et José Tshibwabwa, tous en détention. Des derniers sont poursuivis pour violation des consignes, terrorisme, crimes de guerre par meurtre et association des malfaiteurs.

Au côté des accusés convoqués le 2 août par la Cour militaire, plusieurs autres, des miliciens Kamuina Nsapu pour la plupart, avaient déjà été jugés par cette dernière.

Pour rappel, les deux experts de l’ONU, Zaïda Catalan et Michael Sharp, ont été assassinés en mars 2017 au Kasaï central, alors qu'ils enquêtaient sur le conflit communautaire qui se déroulait dans la cette partie sud de la République démocratique du Congo.

Olivier Kalume

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate