img

Actualités

Politique

Le Gouverneur de la Province du Maniema Auguy Musafiri Nkola MIOMA a réalisé le 10 avril dernier un an depuis son élection au poste de Gouverneur de Province. Pour savoir comment les acteurs politiques du Maniema et ceux de la Société Civile jugent le bilan de cette première année, election-net.com a accordé la parole aux acteurs politiques et de la Société Civile. Les avis des acteurs interviewés divergent selon que l'on est d'un camp ou d'un autre.

Pour le Coordonnateur Provincial du CACH/Maniema et Président Fédéral de l'UDPS/Maniema, le bilan est largement négatif.

"J'ai de la peine pour donner un bilan de l'an 1 de Monsieur le gouverneur. Je ne sais pas comment analyser l'impact sur terrain de cette gestion. Sur le plan politique, je pense que la gestion du gouverneur est caractérisée par la méconnaissance totale de la coalition FCC-CACH au Maniema. Sur le plan administratif, c'est de l'apprentissage. Il y a des mises en place signées, retournées, no révoque n'importe comment sans suivre les procédures légales ; cette province est une province malheureuse vraiment. Sur le plan économique, c'est très grave. Avec la Société TRINIX, guichet unique ; je me demande pourquoi la DGRMA existe, elle n'a plus son sens d'être. Tout se passe au niveau du gouvernement provincial. Les gens vont dire que je suis contre le gouverneur, non je ne suis pas contre. C'est un bilan largement négatif", a dit Afani Idrisa Mangala Coordonnateur Provincial du CACH/Maniema et Président Fédéral de l'UDPS/Maniema, et c'est avant de demander au gouverneur de se ressaisir.

Le Président de la Coordination Provinciale de la Nouvelle Société Civile du Congo un peu lui modéré parle plutôt d'un bilan mitigé.

"En réalité, le bilan pour nous, il n'est pas positif; il n'est pas trop négatif, mais c'est un bilan mitigé. Chez nous à la Nouvelle Société Civile, nous voyons qu'il a encore du pain sur la planche. Il a été élu 5 ans, il n'a fait qu'une année, il lui reste encore 4 ans. Il doit apprendre à travailler d'arrache-pied pour que les choses puissent aller de l'avant. Qu'ils cherchent à travailler en collaboration avec tous les partenaires au développement du Maniema", a déclaré Mukubwa Kastaim Mputu Président de la Coordination Provinciale de la Nouvelle Société Civile du Congo, qui s'oppose par contre à l'appel d'une autre frange de la Société Civile qui demande au gouverneur de Province de démissionner. Il prône lui pour la stabilité des institutions provinciales.

Quant à Raphaël Luhulu Lunge cadre au directoire national du parti politique MSR membre du FCC, le bilan n'est ni négatif ni mitigé. Pour lui, le gouverneur Auguy Musafiri a montré sa volonté d'amener le Maniema vers le développement.

"(…) Je voudrais ici dans toute objectivité dire que le bilan n'est pas négatif. À u an de règne, je pense que le gouverneur Musafiri a montré sa volonté à aller de l'avant ou à amener le Maniema vers le développement. Nous ne pouvons pas dire que c'est négatif dans la mesure où le timing qui lui a été accordé n'est pas 1 an, c'est 5 ans à ma connaissance. Et je pense que ce qu'il a fait, c'est beaucoup. Ce que nous pouvons faire c'est l'encourager de poursuivre les mêmes efforts" a indiqué Raphaël Luhulu Lunge qui demande toutefois au gouverneur Musafiri de faire participer toutes les filles et tous les fils du Maniema au développement de la Province.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate