loader
img

Actualités

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) appelle tous les acteurs politiques impliqués dans le processus électoral, à un concessus autour de la machine à voter.

Selon son porte-parole, Jonas Tshombela, qui s'est adressé à la presse, le mardi 06 novembre 2018,  les politiques doivent se concerter de nouveau pour qu'il ait un concessus autour de la machine à voter.

"Nous en appelons à la maturité de tous. Il faudrait qu'un concessus soit dégagé entre les acteurs politiques autour de la machine à voter. Si l'on veut des élections apaisées, crédibles et transparentes, la Majorité présidentielle, l'opposition, la société civile et la Céni doivent s'assoir autour d'une table et trouver une voie de sortie si l'on veut vraiment des élections inclusives", a déclaré le porte-parole parole du CLC.

Il sied de rappeler que cette structure des laïcs catholiques avait, auparavant, opté pour les manifestations de rue pour appeler au départ du président Kabila et à l'abandon de la machine à voter lors des élections à venir. Depuis que le CLC avait annoncé d'autres actions pour le retrait de la machine à voter, l'église catholique a demandé à cette structure laïque de surseoir ses actions dans toutes le paroisses catholiques de Kinshasa jusqu'à nouvel ordre.

Liévin LUZOLO.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate