loader
img

Actualités

Après le retrait des signatures de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe de l'accord de Genève, donnant pour candidat unique de l'opposition à la présidentielle prochaine, Martin Fayulu, les réactions fusent de partout. Aussi bien de l'opposition que de la Majorité présidentielle. Sur son compte Twitter, Sindika Dokolo, président du mouvement citoyen "Congolais Debout", regrette ce revirement de ses collègues opposants. "C'est par serment constitutionnel qu'on devient Chef d'État. Comment peut-on aspirer à cette fonction si le respect de la parole donnée dépend des circonstances ou de l'opinion publique ? C'est incompatible", conclut-il. Olivier Kamitatu, quant à lui, parle d'une triste comédie. "Bien triste comédie ! L'histoire jugera. Mais en attendant, l'un et l'autre ne doivent jamais oublier que l'œil était dans la tombe et regardait Caïn !", peut-on lire sur son compte Twitter. Comme dit-on, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le FCC appelle tous les déçus à le rejoindre. "Que tous ceux et celles des compatriotes, profondément déçus et frustrés par cette énième trahison de notre peuple par les leaders de l'opposition congolaise au service d'une cause étrangère à l'intérêt national, rejoignent le camp du Congo, le FCC", peut-on lire sur le compte Twitter de Néhémie Mwilanya, coordonnateur du comité stratégique du FCC et Directeur de cabinet du Chef de l'État, Joseph Kabila. Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate