loader
img

Politique

Candidat malheureux aux législatives organisées en 2006, ce journaliste professionnel de renommée nationale n’a pas encore dit son dernier mot. Malgré la trêve de 2011, l’homme se déclare de nouveau candidat aux prochaines élections prévues en décembre prochain.

Pour ce faire, ce communicologue de formation choisi son fief de Mont-Amba où il veut se présenter comme l’alternative aux échecs de plusieurs élus de sa circonscription.

A 48 ans, Louis d’Or comme aime l’appeler ses proches dispose d’un réseau des contacts très poussé sur quoi l’homme n’hésiterait pas à miser pour changer la situation de ses concitoyens d’où son slogan : « trop c’est trop »

« Un slogan qui résume les souffrances des milliers des ressortissants du Mont-Amba » qui voient en lui leur porte-parole à l’Assemblée Nationale de la troisième législature de la troisième République.

Né le 19 avril 1970 à Kananga dans le Kasaï Central, marié à  Rose Bobo et père de 7 enfants, Balekelayi Nyengele est très implanté dans son fief de Lemba où il est l’auteur de plusieurs actions sociales à impact visible. Jeune ambitieux, Louis d’Or Balekelayi a commencé à se préparer depuis son jeune âge ! L’homme a effectué de grandes études qui font de lui l’un des meilleurs de sa génération.  Déjà Gradué en philosophie, Balekelayi ne s’est pas arrêté là, il deviendra quelques années plus tard,  Licencié en informatique de gestion dont il en est sorti Ingénieur concepteur.  Voulant en apprendre plus, il fait les Sciences de l’Information et de la Communication où il décroche sa licence avant t’entamer son doctorant en journalisme.

Journaliste depuis 1999, il débute sa carrière professionnelle  dans son Kasaï-centrale natal où il est embauché comme présentateur  vedette du journal télévisé  à  la RTDK. A Kinshasa, il entame sa carrière à la RTGA puis  CONGOWEB TV avant de chuter à la RTNC où il s’impose comme l’une de figures de référence de la Télévision publique congolaise et cela depuis 2010.

Dans son agenda, Balekelayi Nyengele  présente de grandes émissions à forte audience non seulement sur la RTNC mais aussi sur plusieurs Télévisions en relai, notamment « Deux sons de cloche » et « Je connais le Congo ». Mais en décembre prochain, l’homme veut de nouveau tenter sa chance en vue de « soulager tant soit peu les souffrances de ses concitoyens » du Mont-Amba.

Landyl Kalenga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate