img

Actualités

Politique

Société

Pour un des rares défilés qui rassemble, la marche anticipée de la journée internationale des droits de la femme en a été une ce jeudi 05 Mars 2020.

Les femmes de différentes organisations ont défilé à la place de poste devant les autorités provinciales politico-administratives et militaires. Une ambiance bon enfant a régné autour d'une seule cause, les droits de Al femme.

La sensation était grande au regard de l'harmonie qui a régné. Les femmes du PPRD défilant à la suite de celles de l'Udps qui sont suivies de l'UNC. Le tout sous les applaudissements du podium coiffée par le gouverneur Jacques Kyabula Katwe. Une telle image remonte à des lustres. La province étant habituée aux antagonismes qui s'invitaient même pour des causes qui touchent à l'essence de la nation congolaise.

Unité même dans les revendications des femmes toute tendance confondue. Des femmes maraichères jusqu'aux politiques en passant par les fonctionnaires et militantes des partis politiques, l'insécurité sécuritaire a été la grande préoccupation de toutes.

Des préoccupations bien suivies par le gouverneur de province, garant du bon fonctionnement des institutions en province. Jacques Kyabula Katwe a pris bonne note" j'ai bien suivi vos revendications. Et je promets d'y répondre" a déclaré le chef de l'exécutif provincial avant de lancer officiellement les activités liées au mois de la femme.

Pour sa part, la présidente du caucus des femmes candidates a, au nom de toute les femmes, réclamé la création d'une ligne d'alertes au frais contre les violences faites à la femme et à la jeune fille au frais du gouvernement.
Da

Dans ce plaidoyer, la représentante des femmes a fustigé les blocages de la femme pour accéder micro financement et surtout la mise à l'écart de la femme rurales dans la distribution d'intrans agricoles.

La province du Haut-Katanga a célébré anticipativement la journée internationale de la femme ce jeudi car le 08 Mars, date officielle tombe un dimanche. Laébration du mois de la femme a été placée sous le thème " congolaise et congolais, levons-nous pour défendre les droits de la femme".

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate