img

Top News

Trending

Société

Économie

Actualités

M. M'Bengue Abdoulaye de la CNEI-CI (à gauche) et Christian Kyalumba de la CEICO (à droite). Ph de tiers

La chambre nationale des Experts immobiliers de Côte d'Ivoire et celle de la République Démocratique du Congo ont eu un tête-à-tête ce jeudi 19 mai à Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire. 

L'objectif poursuivi par ces échanges est la coopération bilatérale entre les deux pays dans le secteur de l'immobilier. D'où l'échange d'expériences entre les experts de la Côte d'Ivoire et ceux de la RDC.

Christian Kyalumba Makindu, président de la CEICO, qui a conduit la  délégation congolaise à ces assises, a indiqué que la RDC a connu des avancées dans le texte qui règlemente le secteur immobilier. Mais beaucoup reste à faire.

"En RDC on a connu des avancées dans le texte qui règlemente le secteur des experts immobiliers. Notamment le décret lui-même, qui organise cette profession en consacrant comme profession exclusivement libérale. Toute une liste des textes qui nous permettent à ne pas croiser les bras mais à avoir du travail bien que l'applicabilité pose encore problème mais dans certains milieux, les ouvertures se font voir. Nous avons en RDC aussi plusieurs catastrophes, peut-être plus que la côte d'Ivoire. Mais les experts sont toujours appelés à intervenir pour déterminer les valeurs de tous ces biens et les causes même de tous ces sinistres. Nous sommes des jumeaux, nous cherchons donc à nous jumeler parceque nous avons pratiquement les mêmes difficultés et les mêmes problèmes", a indiqué le patron de la CEICO qui a ajouté que sa structure se déploie incessamment dans les médias pour une campagne de sensibilisation des populations quant au secteur de l'immobilier.

Par ailleurs, le président de la Chambre nationale des Experts immobiliers de Côte d'Ivoire, M. M'Bengue Abdoulaye, qui a remercié ses homologues congolais pour le partage, a indiqué qu'il y a des problèmes dans la stabilité immobilière dans son pays. Mais la chambre étant professionnelle, n'a jamais voulu entrer dans ce débat et reste déterminée à remplir son rôle au sein de la société ivoirienne.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate