Zambie/Élections : le président sortant Edgar Lungu crie à la fraude

Le président sortant Edgar Lungu, Ph. Tiers

Des accusations de fraude ont été lancées ce soir en Zambie par le président sortant Edgar Lungu qui affirme que les élections présidentielles et parlementaires de jeudi n'étaient "pas libres et crédibles" après des incidents de violence dans trois provinces, a-t-il fait savoir samedi.

Pour Lungu, les premiers résultats de la commission électorale ne sont pas crédibles, sur ce, Il a déclaré que le parti du Front patriotique qu'il dirige était en train de consulter sa prochaine ligne de conduite.

"Le président Lungu a déclaré que les élections générales dans trois provinces, à savoir la province du Sud, la province du Nord-Ouest et la province de l'Ouest, ont été caractérisées par la violence, rendant l'ensemble du vote nul", indique le communiqué de presse de son cabinet parvenu à Election-net.com.

Lungu, 64 ans, est arrivée au pouvoir depuis 2015. Son principal rival et probable président de la Zambie, l'opposant Hichilema ,est un homme d'affaires qui a toujours critiqué la mauvaise gestion du pays par le président sortant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *