Volcan Nyiragongo : le gouvernement congolais veut "des funérailles dignes" de victimes

Drapeau congolais.

Les autorités de la République démocratique du Congo veulent organiser “des funérailles dignes” pour des personnes mortes pendant et après la coulée des laves du volcan Nyiragongo qui a ravagé des localités au nord de la ville de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a fait savoir vendredi, Sama Lukonde, premier ministre du gouvernement lors du 5ième du conseil des ministres.

Selon ce dernier, dans les 24 heures suivant l’éruption, une délégation Gouvernementale de sept (7) Ministres étaient partis à Goma pour suivre de manière spécifique chaque question et faire une évaluation détaillée avec les autorités provinciales en vue d’une réponse adaptée aux besoins.


Et dans cette mission interministérielle, chaque Ministre avait des devoirs à accomplir, dit-il.

Et c'est dans cette logique d'idée que, le Ministre des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale a fait le point sur la situation de prise en charge des victimes, notamment leur enterrement que le Gouvernement voulait digne, indique la note d'information.

Pour rappel, lundi dernier, le coordonnateur provincial de la Protection civile au Nord-Kivu, Joseph Makundi, avait fait état de 32 morts, dont sept personnes étant décédées lundi, asphyxiées par les vapeurs toxiques, alors qu’elles marchaient sur la coulée de lave.

La dernière éruption du volcan Nyiragongo datait de 2002, et avait causé 250 morts et plus de 100 000 sans-abris, selon les Nations Unies.

Ce volcan compte parmi les plus actifs et les plus dangereux au monde et son activité continue d’être étroitement surveillée.

Nelly E,