VL1 : Le Fc Renaissance loupe de nouveau sa première victoire de la saison face à l’Ac.Kuya

Les joueurs du club Renaissance du Congo et de Maniema Union

Les oranges du football club Renaissance du Congo continuent à courir derrière une première victoire de la saison en championnat national de la ligue nationale de football après cinq sorties.

Ce mardi 26 octobre en match de la 5ème journée du championnat national au stade des martyrs, les oranges ont été tenus en échec par l’Ac. Kuya (1-1).

Pourtant tout semblait bien commencer pour les Renais qui comme lors du match face à l’As. Maniema Union étaient les premiers à trouver le chemin du fillet dès la 26ème minute de la première période par l’entremise d'Assis Mambote d’une superbe tête reprenant un corner bien tiré par Mbala Titan dans le flanc droit pour son premier but dans une première titularisation (1-0).

Très bons depuis le début du match avec une belle circulation de la balle et une bonne possession, les jaunes et bleus vont pêcher par le dernier geste, se procurant plusieurs actions dans le camp adverse sans tromper le portier Pululu très vigilant sur sa ligne et bien aidé par sa défense.

Les renais vont rejoindre les vestiaires avec un léger avantage.
Au retour des vestiaires la pression sera beaucoup plus jaune avec une multiplicité d’assauts mais sans réalisme.

Le calvaire renais va arriver à la sortie de Magasa Levieux, le patron de la défense orange sur blessure.

En force d’encaisser les coups, les poulains du coach Jose Mundele vont finalement céder.

Sur un corner bien joué dans l’aile gauche les renais vont marquer contre leur camp d’une déviation de la tête à la 80ème minute.

1-1 score final, Renaissance pêche de nouveau dans la gestion du score et se fait punir.
Un début de saison très compliqué pour les protégés de Willy Mandala qui enregistrent leur 4ème match nul en 5 sorties et une défaite (4points).

Les oranges sont donc obligés de se transcender lors de leurs prochaines sorties avec l’obligation de s’imposer pour se relancer.

Taz Mayimona Russell

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *