Vicar Batundi: “Il y a une crise de confiance, ...”

Vicar Batundi Hangi, Vice Président de la société civile, ville de Goma. Photo de tiers

La situation actuelle de la République Démocratique du Congo, dans son ensemble ne laisse pas indifférent les analystes. Vicar Batundi Hangi, vice président de la société civile, forces vives de la ville de Goma commente pour sa manière les attitudes et décisions des décideurs.

Dans sa réflexion,le coordonateur du FDAPID dénonce ‘les insultes et injures publiques’, qui caractériseraient certains membres de grandes institutions ayant le pouvoir actuellement, chose qui ,malheureusement qui n'honore pas le pays, à l'intérieur tout comme à l'extérieur, estime t-il.

“A la chambre basse, l’on voit un ring, coups et blessures, et Au Gouvernement, plusieurs décisions et initiatives en souffrances”, a constaté cet acteur de la société civile qui rappel à la population, qu’il est nécessaire que l'arbre des problèmes soit vite analysé pour sortir de cette impasse.

Effets de cette situation
Cet acteur de la société civile, a par ailleurs souligné que cette situation occasionne plusieurs effets dans la vie de l'État, et c'est entre autres, le détournement, pillage des ressources du Pays, bicéphalisme au sein des institutions publiques, décisions non exécutées, destruction du tissu social, insécurité grandissante, violations des droits humains, misère sans nom… Précise t-il.

Ainsi, il a signifié qu’un impact négatif de la situation est déjà manifeste dans le quotidien de la population, et c’est la une crise de confiance, Manque d'une Vision commune pour le Pays, Course à l'enrichissement sans cause, Impunité” répondu t-il.

La racine du problème

“La loi électorale piégée (seuil de représentativité, postuler à plusieurs niveaux), et deuxièmement les Élections chaotiques favorisées par la CENI, en troisième lieu, nous avons les Regroupements politiques et coalitions caractérisés par l'hypocrisie, et Enfin la Boulimie du pouvoir” A t-il déploré.

En optimiste, il a souligné que l'espoir n'est pas perdu d'où son appel au peuple Congolais, de se lever pour élaborer dans l'urgence l'arbre des solutions.

Prince Bagheni, à Goma