Vaccination contre la poliomyélite : la campagne démarre dans une partie de la province du Nord-kivu

Photo de tiers

Le programme élargi de vaccination PEV a annoncé le démarrage de la campagne de vaccination contre la poliomyélite pour la partie sud de la province du Nord-Kivu. Ceci intervient suite à la recrudescence de la maladie à virus Ebola  et d'une part à l'insécurité dans la partie Nord de la province en pleine riposte après  contre d'Ebola . Ce mercredi la campagne sera lancée officiellement sur toute la ville de Goma et  concerne seulement 17 de 34 zones de santé dans la partie sud Nord-Kivu .

Selon le docteur Stéphane HANS BATEYI, mecedin  du  PEV  la vaccination pourra aussi se passer dans la partie Nord qu'après le controle de la situation d'Ebola.

«Lorsque l' épidémie sera maîtrisée nous allons aussi vacciné dans cette partie »déclare cette épidémiologiste.

Le gouvernement de la RDC avec ses partenaires de santé vaccinent chaque année  les enfants de 0 à 59 mois pour lutter contre ce poliovirus sauvage  qui paralise bon nombre d'enfants.

« Chaque année en principe, il y a des enfants qui naissent, il y a également la vaccination systématique qui continue dans le pays et dans la province en particulier. Mais on a constate que les méthodes pour l’éradication de la poliomyélite ont connu des contre-performances, des stratégies  ont été redéfinies, insiste le docteur Bateyi .

La  vaccination se déroulera sous forme des journées nationales compte tenu du contexte de la province du Nord-Kivu dont  le lancement proprement-dit intervient jeudi 25 avril , avec le déploiement d'une équipe des vaccinateurs sur terrain qui  passeront porte pour administrer le vaccin anti poliomyélite.

Par ailleurs le Médecin  du PEV invite les parents à apprêter leurs  enfants dont l'âge varie entre 0 et 59 mois.

Signalons que le gouvernement de la RDC et  ses différents partenaires sont a pied d'œuvre   pour éradiquer totalement la poliomyélite sur toute l’étendue du territoire national, mais on est loin d’arriver à vaincre cette maladie  qui paralyse et tue des nombreux enfants .

Patrick ABELY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *