USA : Amendes salées pour le non-port du masque

Joe Biden, Ph. Tiers


La Maison Blanche veut faciliter les tests de dépistage et prolonger le port du masque (voyages, bâtiments fédéraux) pour juguler l'épidémie.

Le président américain a présenté, jeudi, des mesures sanitaires renforcées en appelant les organisateurs de grands événement sportifs ou culturels à conditionner l'entrée du public à une preuve de vaccination ou à un test négatif.

L’objectif est « de réduire le nombre d’Américains non vaccinés (…), de faire baisser les hospitalisations et les décès, de permettre à nos enfants d’aller à l’école en sécurité et de garder notre économie forte », a expliqué la porte-parole de la présidence.


Et il a également annoncé un doublement des amendes pour les passagers qui refuseraient de porter un masque dans les avions. "Si vous violez les règles, préparez-vous à payer", a mis en garde Joe Biden, en ajoutant : "Et au passage : montrez un peu de respect au personnel.

Des élus accusés de « saper la lutte»

Des responsables républicains ont dénoncé une « folie » et un plan « inconstitutionnel », notamment sur le volet des grandes entreprises. De son côté, Joe Biden a épinglé « une minorité identifiée d’Américains » soutenue par «de responsables politiques » qui empêchent les Etats-Unis de « tourner la page » du Covid-19 en refusant de se faire vacciner.

« Près de 80 millions d’Américains ne se sont toujours pas fait vacciner et, pour arranger les choses, des responsables élus travaillent activement pour saper la lutte contre le Covid-19 », ce qui est « inacceptable », a-t-il affirmé.

Il faisait notamment allusion à la situation en Floride, où le gouverneur Ron DeSantis a interdit aux districts scolaires de mettre en place le masque obligatoire dans les établissements. Une décision qui fait l’objet d’une âpre bataille juridique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *