Union sacrée : Steve Mbikayi fustige le traitement infligé aux Kabilistes par les patisans de Bemba et Katumbi

Steve Mbikayi, président du Parti travailliste (PT) le 23/01/2017, à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les agitations observées ces derniers jours à l'union sacrée de la nation, vision de Félix Antoine Tshisekedi, président de la République, ne cessent d'alimenter le débat.

Steve Mbikayi nouvel adhérant à la Coalition du chef de l'État fustige le traitement infligé aux dissidents du FCC de la part des partisans d'Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi et le MLC de Jean-Pierre Bemba qui diabolisent la participation des ex-pros Kabila à l'Union Sacrée alors qu'eux-mêmes sont anciens proches de Joseph Kabila.

"Certains anciens proches de Joseph Kabila Kabange (JKK) fustigent l’arrivée des autres anciens proches de (JKK) à l’Union Sacrée de la Nation ! Curieusement, tous ceux qui condamnent sont eux-mêmes anciens proches de JKK, rebelles…", réagit Mbikayi sur son compte Twitter.

Le président du parti travailliste soutient que personne n'est saint parmi les partisans de Bemba ou Katumbi, "Ensemble, Lamuka, MLC… Sont soit anciens poulains de Kabila ou de Mobutu. Quand sont-ils devenus saints ?", s'interroge-t-il.

Après l'appel de Félix Tshisekedi à l'union sacrée de la nation, plusieurs personnalités politiques voire ceux du FCC de Joseph Kabila ont adhéré à cette vision, dans le but de répondre aux attentes de la population. Les partis de Katumbi et Bemba digèrent mal la participation des anciens de Kabilistes aux actions de la nouvelle coalition.

Jean-Paul Tshimanga