Union sacrée : rallié à Tshisekedi, Julien Paluku soutien qu’« aucun ordre n’a été donné pour bloquer le président »

Julien Paluku , arrivé à Goma (Nord-Kivu), ce dimanche 23 août 2020 . Ph ENET/Prince B

Le ministre de l’industrie Julien Paluku assure que l’union sacrée a débuté depuis la création du gouvernement de coalition entre le FCC et le CACH.

L’ex gouverneur du Nord-Kivu estime qu’il est évident de rejoindre la vision du chef de l’Etat Félix Tshisekedi « nous qui avons accepté de travailler sous le président Félix nous sommes dans son union sacrée depuis le 26 août 2019. Aujourd’hui deux ans après, les autres comprennent qu’il faut rejoindre la vision du président. », a déclaré Julien Paluku à nos confères de Jeune Afrique

Pour lui, aucun ordre n’a été donné pour empêcher le chef de l’Etat dans son action. « Nous n’avons reçu l’ordre de bloquer le président Félix Tshisekedi,  à moins que les ordres soient donné aux personnes prises individuellement mais à Julien Paluku aucun ordre n’a été donné pour bloquer le président » a-t-il martelé.

Par ailleurs, le ministre Paluku indique que  les programmes et innovations  apportés par ou au sein de son portefeuille s’inscrit dans  de promouvoir la vision du président de la République  pour  aider à sortir  près de 2 000 000 des congolais dans la pauvreté.  

Depuis l’annonce de la fin de la coalition FCC-CACH des déclarations se multiplient  dont la plupart pour certains partisans de la coalition Kabiliste ont affiché leur intention de se rallier à la nouvelle union sacrée pour la nation  du président Tshisekedi après près de deux ans  marqués par les conflits internes.

Theo Liko