Union sacrée: l'heure du choix a-t-il sonné pour les gouverneurs des provinces ?

Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo entouré des Gouverneurs de provinces/ photo presse présidentielle

Les gouverneurs des 26 provinces sont attendus à Kinshasa pour la conférence des gouverneurs le 28 et 29 décembre en cours pour la conférence des gouverneurs.

Ce rendez-vous intervient au moment où la RDC est traversée par un vent de mutation politique sur fond de la fin de la coalition FCC-CaCH. Et les gouverneurs sont placés devant un choix: Se soumettre à la dynamique politique ou garder la constance.

L'équation est également compliquée avec la convocation des présidents des assemblées provinciales. Aux dernières nouvelles, les exécutifs et législatifs provinciaux ne sont plus en odeur de sainteté dans la plupart des provinces.

Si certains gouverneurs ont déjà sauté le navire FCC pour l'Union sacrée, l'étau se resserre de plus en plus sur les fidèles, jusqu'au bout , du FCC. Les gouverneurs des trois provinces issues du Grand-Katanga sont de ce nombre.

Partir ou rester ?

Si par le passé, les chefs des exécutifs provinciaux pouvaient se passer de l'avis et orientation du Chef de l'État, le rapport de force ne semble plus tourné en faveurs d'eux. Le rapport des forces tourne en faveur de Félix Tshisekedi.

Quelle sera l'issue du séjour des gouverneurs dans la capitale ? A ce stade rien n'est encore décidée ni jouée. Mais l'invitation du Vice premier ministre de l'intérieur est perçu comme un dernier avertissement avant que le boss ne frappe et puisse asseoir sa vision au niveau des provinces comme cela a déjà commencé au niveau de l'exécutif central.

Pour mémoire, le FCC du président honoraire Joseph Kabila Kabange avait raflé 24 des 26 provinces du pays. Mais avec le séisme politique actuel, certains ont déjà tourné le dos à leur famille politique pour rejoindre le camp de Félix Tshisekedi.

Chris Lumbu