Union sacrée :"le peuple attend des réformes profondes," affirme Désire Luhahi

Moïse Katumbi s'adressant à la population de Beni ville © Pacheco Kavundama

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi avait lors de son adresse à la nation en termes de restitution des consultations nationales initiées en novembre dernier exprimé son vœu d'ouvrir la gestion gouvernementale aux structures sociales et politiques les plus représentatives par (Union Sacrée de la Nation). Dès lors, les adhésions s'expriment de tout bord.

Désiré Luhahi, proche collaborateur de José Endundo Bononge, membre du comité des sages au sein de Ensemble pour la République de Moïse Katumbi attend "... avec impatience la feuille des reformes officiellement retenues qui seront le socle de l'Union Sacrée de la Nation. Lesquelles réformes sont constitutionnelles, sécuritaires, économiques, sociales et culturelles"a-t-il déclaré ce jour dans une interview accordée à la presse.

Sur des nombreuses questions posées à l'opinion sur l'engagement social des adhérents à cette nouvelle dynamique, "… les membres de l’Union Sacrée se seront engagés à fédérer autour des idéaux prônés par le Chef de l'État, à réaliser pour améliorer le vécu quotidien de la population. Voilà le vrai débat qui devrait guider la vision commune de F.Tshisekedi, Moise Katumbi et JP. Bemba"a indiqué ce haut cadre du Parti Démocrate Chrétien.

À la question du casting pendant qu'une vague d'adhésion s'observe, Désiré Luhahi avise,
"…le peuple ne tolérera pas un simple partage des postes entre politicien sous couvert de l'Union sacrée. Cette fois-ci, il faudra du concret. On doit savoir exactement où nous allons, avec qui nous marchons"renchérit-il en conclusion.

Bivince Mpungu