UEFA champions league : le BvB leader du groupe, la Lazio frôle la défaite contre Bruges

UEFA CHAMPIONS LIGUE. Ph. Tiers

Deux rencontres de Ligue des Champions avaient lieu en première partie de soirée. Question d'équité, il s'agissait des rendez-vous de la poule F où le Borussia Dortmund, en déplacement sur la pelouse du Zenith Saint-Petersbourg se savait déjà qualifié.

Alors que le Borussia Dortmund assurait la première place du groupe sur la pelouse du Zenith (2-1), la Lazio se contentait d'un nul à domicile face au Club Bruges (2-2), pourtant réduit à dix pendant plus d'un mi-temps.

En effet , il ne fallait pas se reposer sur ses lauriers pour s'adjuger la première place. L'affaire débutait mal car les Russes, déjà éliminés de toutes compétitions européennes, ouvraient le score par Driussi dès le quart d'heure de jeu (1-0, 16e).

Bousculés, les Allemands commençaient à réagir en fin de première période sans pouvoir convertir leurs occasions (Bellingham 41e, Reus 44e). La défense peinait encore au retour des vestiaires et c'est après les changements à l'heure de jeu, dont l'entrée et le record de précocité de Moukoko, qui changeaient la donne. Piszczek égalisait (1-1, 68e), puis Witsel (2-1, 78e) offrait la victoire au BvB et la 1ère place du groupe.

Par ailleurs, les enjeux étaient autrement plus importants dans l'autre match de ce groupe. Malheur au perdant entre la Lazio et le Club Bruges mais avantage aux Italiens qui pouvaient se permettre un nul pour se qualifier. La soirée débutait avec un but de chaque côté signé Correa (1-0, 12e) et Vormer (1-1, 14e). Les Belges se compliquaient ensuite la tâche en deux temps. Il y avait d'abord ce penalty transformé par l'incontournable Immobile qui redonnait l'avantage aux Biancocelesti (2-1, 27e).

C'est ensuite Sobol, déjà en difficultés face à Lazzari, qui écopait rapidement d'un second avertissement pour laisser ses partenaires en infériorité numérique dès la 38e minute. Dans l'obligation de marquer deux buts, Bruges tentait le tout pour le tout. Ils ne passaient pas loin de l'exploit puisque la tête de Vanaken redonnait de l'espoir (2-2, 76e). Dans une fin de rencontre très tendue et malgré quelques situations dont cette énorme frappe sur la barre de De Ketelaere (90e+2), les Belges ne parvenaient pas à retourner la situation. La Lazio a eu chaud mais passe en 8es.

Les résultats des matchs de 18h55 :

Lazio 2 - 2 Club Bruges : Correa (12e), Immobile (sp 27e) ; Vormer (14e), Vanaken (76e)

Zenith Saint-Petersbourg 1 - 2 Borussia Dortmund : Driussi (16e) ; Piszczek (68e), Witsel (78e)

Tony K.