Tueries des civils par les ADF : "il faut l'autodefence organisée", député Saidi Balikwisha

Saidi Balikwisha, député provincial au Nord Kivu/ photo tiers

Après des attaques répétitives des rebelles ADF en dépit de l’instauration de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, les voix se lèvent pour suggérer les moyens pouvant ramener la paix.

Le député provincial Saidi Balikwisha pense, à son tour, à la légalisation de l'autodefence par les députés nationaux. Pour lui, cela permettra aux jeunes à accompagner les Forces Armées de la République Démocratique du Congo(FARDC) dans la recherche de la paix.

" Nous avons contacté les députés nationaux afin qu'ils puissent, dans l'urgence, initier une action parlementaire pouvant permettre l'application de l'article 63 de la constitution pour que les jeunes soient dans la cadence surtout dans le cadre de défendre l'intégralité territoriale, le congo est menacé. Donc, l'autodefence organisée et autorisée par la loi", a-t-il dit à election-net.com, ce jeudi 16 septembre 2021.

Depuis sept ans, les rebelles ADF sont actifs dans la région de Beni. Ils ont élargi leur champ d'action jusqu'en Ituri laissant nombreuses familles à abandonner leurs ménages. Ces assaillants sont accusés de massacrer des milliers de civils depuis 2014.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *