Tueries à Beni : Une ONG-DH appelle les autorités militaires à " essuyer les larmes de la population"

Lieutenant général Ndima Kongba Constant, nouveau gouverneur militaire, photo Enet/Prince B

La convention pour la promotion de la paix, la demogratie et les droits de l'homme (CEPADHO) a brossé la situation sécuritaire dans la région de Beni, ce mardi 11 mai 2021.

Dans le bulletin d'information de cette organisation note "qu'en l'espace d'une semaine, les éléments de DAECH-RDC ont tué au moins 10 civils, un casque bleu et un élément FARDC, kidnappé une 19 civils (dont 7 relâchés et 12 encore Otages ou exécutés)".

Par ailleurs, le CEPADHO invite les autorités militaires qui ont pris la commande de la province du Nord-Kivu "à essuyer les larmes de la population".

"Notre Organisation, tout réitérant l'expression de sa compension et de sa solidarité aux victimes directes ou indirectes de la tragédie imposée par DAECH-RDC, espère que l'état de siège décrété par le Chef de l'État pourra être une réponse aux souffrances longtemps endurées. Elle en appelle les nouvelles Autorités à relever immédiatement le défi pour essuyer les larmes de la population", explique cette ONG-DH.

Dieubon Mughenze depuis Beni