Tshopo : Walle Lufungula, les raisons de son refus de démissionner

Déchu par la majorité des députés provinciaux, notifié de sa déchéance par le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Affaires Coutumières, le Gouverneur de la Tshopo, Walle Lufungula refuse de démissionner et rejette la décision prise par Gilbert Kankonde.

Dans sa réaction après la désignation du Vice-Gouverneur qui doit désormais assurer l’intérim, Walle Lufungula évoque quatre raisons à pour justifier sa position

Il précise que :

L’assemblée provinciale n’a pas adopté une motion de censure contre Walle Lufungula comme le prétend le document de Gilbert Kankonde

L’assemblée provinciale a plutôt adopté une motion de censure contre l’ensemble du Gouvernement provincial.

Il indique que même dans l’hypothèse ou cette motion était régulièrement adoptée, sa ne serait pas au Vice-Gouverneur d’assurer l’intérim mais plutôt à l’ensemble du gouvernement qui va expédier les affaires courantes jusqu’à l’investiture du nouveau Gouvernement élu et sous la coordination de son Gouverneur.

Son gouvernement a officiellement saisi la cour constitutionnelle pour inconstitutionnalité tant de la procédure que du quorum de décision de ladite motion.

Le gouvernement provincial de la Tshopo n’entend pas se plier au message de Gilbert Kankonde

Rappelons qu’après sa déchéance par les députés provinciaux, le Vice-premier Ministre, ministre de l’intérieur et Affaires Coutumières a notifié Walle Lufungula de sa déchéance en prenant acte du procès verbal de l’assemblée provinciale. Il a par la même occasion désigné le vice-gouverneur, Maurice Abibu Sakapela d’assurer l’intérim jusqu’à l’organisation des élections du futur gouverneur.

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani