Tshopo : Walle Lufungula et Gilbert Bokungu sous pression

Gilbert Bokungu et Walle Lufungula. Ph. Tiers

Le président de l’Assemblée provinciale de la province de la Tshopo, Gilbert Bokungu et le gouverneur de Province Louis-Marie Walle Lufungula, courent tous le risque d’être déchus de leurs fonctions.

Après le dépôt le mardi 13 avril dernier d’une motion de censure contre le gouvernement provincial, c’est le tour du dépôt d’une pétition ce mercredi 14 avril 2021 pour la déchéance des tous les membres du bureau de l’assemblée provinciale de la Tshopo.

Dans un communiqué officiel signé par le Directeur administratif ad intérim de l’assemblée provinciale, Joseph Kombozi invite les députés provinciaux, les personnels administratifs de l’assemblée provinciale ainsi que le public à participer à une séance plénière le jeudi 15 avril 2021.

Le communiqué précise que la plénière consistera à l’installation du bureau d’âge ainsi que l’analyse des pétitions contre les membres du bureau de l’assemblée provinciale.
Si les pétitions sont votées, le président de l’Assemblée provinciale pourra quitter son poste pour laisser place à un nouveau bureau.

Le même jeudi à 14 heures, une deuxième plénière est convoquée en vue de l’analyse et du vote de la motion de censure contre le gouvernement provincial de la province de la Tshopo.

Et d’un vote de la motion par la majorité des députés provinciaux que compose l’assemblée provinciale, Walle Lufungula se verra déchu de ses fonctions.

Deux plénières qui s’annoncent sous haute tension au vu des enjeux de celle-ci.

À suivre

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani