Tshopo: situation inquiétante de l'épidémie de méningite à Banalia

Déclarée depuis quelques mois dans le territoire de Banalia à une centaine de Kilomètres de la ville de Kisangani considéré comme épicentre de la maladie, l'épidémie de la Méningite continue son épopée macabre.

Dans son bulletin épidémiologique qui date du lundi 25 octobre 2021, la province et plus précisément dans le territoire de Banalia il est notifié 37 nouveaux cas et 29 décès.

Des cas qui ramènent le cumul à 2432 cas suspects dont 200 décès (légalité 8,2%). Depuis le début de l’épidémie, 20 sur 20 aires de santé ont notifié des cas suspects de méningite.

Les informations recoupées auprès des sources proches de la division provinciale de la santé fait mention d'un cumul de sept personnels de santé affectés par l'épidémie de la Méningite.

Les acteurs impliqués dans la riposte soulignent la vaccination de 153 800 personnes, soit 104,6% de la couverture vaccinale dans l’ensemble de la zone de santé. Les résultats du monitorage (91%) vont dans la même tendance et toutes les aires de santé ont terminé la vaccination.

Bien plus, la létalité globale s’est améliorée (8,2% à S42) par rapport au début de l’épidémie (100% à S18), cette diminution de la létalité serait due à la consultation précoce des patients , résultat du renforcement de la communication, surveillance et à l’amélioration de la prise en charge des cas.

Signalons que c'est depuis le 07 septembre de l'année en cours, que le ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention de la République Démocratique du Congo a déclaré une épidémie de méningite à Méningocoque sérogroupe W dans la zone de Santé de
Banalia (Tshopo) après la confirmation en laboratoire à l’Institut pasteur de Paris.

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *