Tshopo: Nouvelle crise au sein de la société civile

Siège de la société civile forces vives de la Tshopo

La dynamique des jeunes la société civile forces vives, dit ne pas reconnaitre le comité provisoire mis en place par les présidents territoriaux de la Tshopo, ce après la démission du bureau dirigé par David Yofemo.

Selon Omba Longongo, président de cette structure, presque tous les présidents territoriaux sont hors mandat depuis 2016 et que par conséquent ne peuvent engager cette structure citoyenne.

Franck LINAITO, rapporteur adjoint et porte-parole de la coordination provinciale de la société civile forces vives de la Tshopo estime quant à lui que la dynamique des jeunes serait ignorante des statuts qui régissent son fonctionnement.

S’agissant de l’organisation des élections du comité définitif, le rapporteur adjoint et porte-parole de la coordination de la société civile forces vives de la Tshopo projette la fin de l’état d’urgence qui bloque le rassemblement de plus de 20 personnes.

David Yofemo, président du bureau de coordination de la société civile de la Tshopo arrivé fin mandat depuis mars 2020, a présenté sa démission samedi 16 mai dernier. Cette dernière a été acté par les présidents territoriaux.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani