Tshopo/motion contre le gouvernement : les mouvements citoyens mettent la pression sur Walle Lufungula

Quelques militants des mouvements citoyens de la Tshopo devant l'assemblée provinciale ©Pompon BEYOKOBANA /election-net.com

Ecouter cette information

Après le bâtonnier du barreau de Kisangani Me. Firmin Yangambi, c’est le tour des mouvements citoyens de la Tshopo dont la Lucha, Filimbi, le parlement debout ainsi que MISS RDC d’inviter la Cour d’appel de Kisangani à ordonner le recomptage des bulletins de vote et d’établir la lumière sur les bulletins déclarés nuls à l’issu du vote de la motion de censure contre le gouvernement provincial.

Dans une déclaration lue devant le président de l’Assemblée provinciale ce lundi 29 juin 2020, ces mouvements citoyens félicitent les députés provinciaux pour cet exercice parlementaire mais aussi “pour avoir porté haut la voix du peuple à travers une motion de censure contre le gouvernement provincial qui selon eux, est totalement déconnecté et insouciant de la misère généralisée de sa population”.

Par ailleurs, ils estiment “qu’en agissant de cette manière, les députés provinciaux ont manifesté une bravoure historique, faisant d’eux (pour une fois) des véritables représentants du peuple.

Ces mouvements citoyens appellent cependant le gouverneur Louis-Marie Walle “à déposer honorablement sa démission afin de sortir par la petite fenêtre que de s’étouffer dans une timocratie éhontée mais également d’emboiter le pas de son collègue gouverneur de la province de Kwango”.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani



MENU