Tshopo-ESU: voici les priorités du comité provincial de suivi des états généraux

Bâtiment administratif de l'université de Kisangani © Pompon BEYOKOBANA/election-net.com

Le comité provincial de suivi des états généraux chapoté par le recteur de l'Université de Kisangani, le professeur Benoît Dhed'a Djailo, estime qu'à l'issue des assises des etats généraux tenus à Lubumbashi, les recommandations ont été regroupées et adressées à des personnalités bien identifiées.

De ce fait, chaque partie devrait prendre les recommandations qui lui reviennent et les exécuter dans l'ensemble sans faille. Pour le professeur, docteur Grison Kakumbi qui avait, au nom de l'université Kisangani, participé aux assises des États généraux à Lubumbashi, toutes les recommandations issues de ces assises sont prioritaires.

Pour lui, le ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire ESU, a déjà donné le ton de l'exécution sans faille des recommandations des états généraux en prenant certaines grandes décisions comme, la limitation de l'organisation des facultés de médecine à 16 universités dans l'ensemble du pays, mais aussi la fermeture des extensions de CEPROMAD.

" Parmi les recommandations issues des états généraux, il y a celles qui sont urgentes à court terme, à moyen et à long terme. Pour par exemple le cas de système LMD, il faut un temps de préparation qu'il faut exploiter pour préparer les gens à entrer dans celui-ci", souligne le professeur, docteur Grison Kakumbi au cours d'un point de presse de restitution des décisions lors des assises des états généraux de l'ESU.

Ce professeur d'université et membre du comité provincial de suivi des états généraux de l'ESU a également émis le vœu de voir la presse accompagner son comité dans la sensibilisation des recommandations des états généraux de l'ESU.

Rappelons que les états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) se sont clôturés mardi 14 septembre à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga. À l'issue des travaux, les participants ont pris plus de trois-cents résolutions et recommandations.

Les participants ont recommandé notamment « l’instauration du système Licence master et doctorat (LMD) ».Muhindo Nzangi, ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, annonce que cette option entre en vigueur dès la prochaine rentrée académique, bien qu’elle nécessite plus des moyens de la part du gouvernement.

Parmi les autres recommandations, il y a aussi la fermeture des instituts supérieurs et universitaires non viables.

Pompon BEYOKOBANA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *