Tshopo-ESU: les chefs de travaux et assistants menacent de déclencher une grève sèche et illimitée

Le syndicat national des chefs de travaux et assistants de la République Démocratique du Congo section de la province de la Tshopo, menace de déclencher une grève sèche et illimitée, et ce, en accord et solidarité avec le bureau national et les autres sections provinciales à travers toute l'étendue du pays, au cas où le gouvernement congolais n'arrivait pas à prendre en compte leur revendication.

Dans leur mémorandum adressé au gouvernement central, le SYNACASS section de la Tshopo exige entre autres :

  • "La mécanisation des assistants non payés et l'alignement des assistants de deuxième mandat et chefs de travaux au grade dès le premier trimestriel 2022, la régularisation administrative du personnel scientifique des institutions de l'ESU conformément à son évolution ; l'application sans complaisance des textes réglementaires relatifs au barème salarial entre le personnel de l'ESU selon lequel l'Assistant du premier mandat doit avoir la moitié du traitement d'un professeur ordinaire et ainsi sera ajusté le traitement du Chef de travaux au regard du pourcentage du traitement réservé à l'Assistant ; l'application stricte des textes réglementaires par rapport à l'impôt sur le revenu et la rétrocession trop perçu l'indexation du salaire au taux du jour en vue de lutter contre la perte du pouvoir d'achat dont les membres sont victimes".

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *