Tshopo: Entérinement de Malonda, Félix Tshisekedi sous pression de ses militants

Militants de l'UDPS lors de la manifestation anti-Malonda à Kisangani © Pompon BEYOKOBANA/election-net.com

Les militants et cadres de l’UDPS Tshopo étaient ce jeudi 9 juillet dans les rues de la ville de Kisangani. Ils ont protesté contre l'entérinement et la désignation de Ronsard Malonda comme président de la CENI.

Malgré l’interdiction des manifestations publiques sur toute l’étendue de la République, les militants et cadres de l’union pour la démocratie et le progrès social fédération de la Tshopo ont pu s’exprimer à travers cette marche pacifique afin de faire passer leur message. Ces militants avec calicot en mains et scandant des chansons hostiles à l’encontre de Ronsard Malonda désigné comme président de la CENI, ont sillonné quelques artères de la commune Makiso pour chuter au rond point du canon.

Les militants et cadres de l’UDPS Tshopo, mettent en garde ceux qu’ils appellent “détracteurs” qui essayeront de freiner les actions du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi.

Pour sortir de l'impasse autour de l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI, ils proposent à Félix Tshisekedi un consensus entre le FCC et CACH, l'opposition, la société civile ainsi que les confessions religieuses afin de lever l’équivoque.

Ces cadres et militants de l’UDPS exigent également que la désignation du prochain président de la Commission Électorale Nationale Indépendante soit l'affaire de toutes les confessions religieuses et non d'un seul groupe.

La base de l'UDPS Tshopo se dit non seulement pessimiste à la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la CENI mais aussi aux trois propositions des lois portant sur la réforme de la justice initiées par les députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani