Tshopo: crise institutionnelle, le CCPSC menace d'entamer des actions légales

Photo d'illustration

Le cadre de concertation provinciale de la société civile (CCPSC) menace d'entreprendre en cas de statu quo face à la crise institutionnelle qui secoue la province de la Tshopo , des actions légales afin de rendre possible l'avènement des nouvelles autorités provinciales pouvant garantir la paix sociale, le jeu démocratique et le développement de la province.

Dans un communiqué de presse signé en date du 06 novembre dernier, le CCPSC dit constater avec regret que la motion de censure votée contre le gouvernement provincial, au lieu de créer un dynamique de changement positif dans la gouvernance de la province, engendre plutôt un conflit institutionnel.

Le CCPSC/Tshopo s'inquiète donc des conséquences de cette conflictualité politique sur la gestion de la province et des intérêts de la population dans un contexte socio-économique déjà déplorable, accentué par la pandémie à coronavirus dont la province anotifié 68 cas confirmés.

Il condamne pour ce faire, le comportement moins honorable ni républicain qu'affiche depuis un moment le Président de l'Assemblée Provinciale et un groupe des députés provinciaux d'une part, le gouverneur de province et certains membres du gouvernement provincial d'autre part. Le CCPSC lance, alors, un vibrant appel à ces deux institutions de mettre les intérêts de la population au centre de leurs préoccupations.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani