Tshopo-Covid19: Le personnel du site de prise en charge de l'hôpital du cinquantenaire démissionne

Un centre d'isolement pour des patients infectés par la COVID-19

Un laborantin ainsi que trois infirmiers affectés à la prise en charge des malades de Covid-19 viennent de démissionner au site de prise en charge de l’Hôpital du Cinquantenaire de Kisangani.

L'information a été rendue publique dans le bulletin épidémiologique du 24 août 2020 de l'équipe provinciale de préparation et de riposte à la Covid-19 qui classe cette information parmi les difficultés rencontrées par le comité de riposte.

Contacté par election-net.com, un des infirmiers démissionnaire motive cette décision par le retard observé dans le payement de leur solde du mois de mai mais aussi la prime des mois de juin, juillet ainsi que le mois d'août finissant.

Le même bulletin épidémiologique de la province de la Tshopo indique également que parmi les difficultés rencontrées, la démotivation des acteurs impliqués (membres des commissions, les acteurs de terrain: les médecins, les infirmiers, laborantins, ….) dans la lutte contre la COVID-19 et la prise en charge des malades (Alimentaire) aux sites de traitement et à domicile mais aussi l'absence de Subvention des Hôpitaux prenant en charge les cas Covid-19.

Pour rappel, le ministre provincial de la santé avait, au cours d'une interview exclusive accordée à election-net.com le 04 Août dernier, précisé que les agents de riposte de l’hôpital du cinquantenaire avaient tous reçu l’acompte de leur prime.

Joachim ONDENDAKEMI avait également indiqué qu’il était impérieux avant de procéder à la paie, d’harmoniser au préalable la liste des agents commis à la riposte dans cette structure sanitaire. Car pour lui tout le personnel de l’hôpital était considéré comme agents de riposte alors que selon les normes, il ne faut que 13 agents par centre de prise en charge.

Mais bien avant le paiement de l'acompte de la prime de ces agents, ils avaient, à travers une lettre adressée au secrétariat technique du comité provincial Multisectoriel de préparation et riposte de covid-19 à la Tshopo décrété une grève suivie de l'instauration du service minimum au sein du centre de prise en charge des cas Covid-19 pour non paiement de leur prime depuis le début de la pandémie.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani