Traque des ADF : "les militaires ne sont pas de petits dieux", Lt Antony Mualushayi

Antony Mualushayi, porte-parole des opérations Sokola 1. Photo ENET/ Dieubon M.

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réitéré l'appel à la collaboration entre les forces de sécurité et la population afin de vaincre la guerre qui perdure dans la région de Beni.

Selon le lieutenant Antony Mualushayi, seules les vraies informations permettront aux services de sécurité d'agir promptement. Dans cette optique, il invite la population à ne pas alerter via les réseaux sociaux car, dit-il, "l'ennemi" (ADF) a ses collaborateurs capables de lui filtrer toutes les alertes.

"Ne pensez pas que les militaires sont de petits dieux ou s'imaginent des informations…Étant que population, vous êtes obligé de nous donner tout ce qui se passe, tout mouvement suspect. Et de ne pas le faire sur les réseaux sociaux.Imaginez l’ennemi qui a ses collaborateurs dans les réseaux sociaux, il est informé et directement il change sa méthode d’opération", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter :

" Nous devons faire confiance à notre armée et tous les services qui travaillent. Avec le système des check-points que nous avons instauré dans la ville, nous pensons que c'est une occasion en or où la population peut informer les chefs de check-points".

Dieubon Mughenze depuis Beni

1 thought on “Traque des ADF : "les militaires ne sont pas de petits dieux", Lt Antony Mualushayi

  1. Pourquoi mwalushayi est sous controle encore d,opperation sokola1??? Un complicitaire du massacre rwenzori?? On ne change l,equipe qui gagne votre proverbe. Un suspect de vente cacao, Carnage, commanditaire de passants noir criminaux.Beni est devenu elephant de tout consorts! Suis Beni,pas Beni sans le Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *