Transports aériens : Chérubin Okende sauve l'image de la RDC ternie par la RVA

Le ministre Chérubin Okende Senga. Ph cellcom Min TransVComD.

Ce un cri l'alarme que l'agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar ( ASECNA ) a lancé aux autorités de la République Démocratique du Congo par le ministre des transports, voies de communication et de désenclavement, Chérubin Okende Senga, le jeudi 24 avril 2021 lors d'une séance de travail tenue au cabinet du ministre.

En effet, des équipements octroyés à la RDC pour servir de communication et de coordination entre les centres d'intérêt aéronautique de Bangui (RVA) et de Gbadolite (RDC) moisissent au port de Matadi depuis le 20 décembre 2020 parce que la régie des voies aériennes (RVA), utilisatrice de ces matériels, n'a entrepris aucune démarche sérieuse pour les dédouaner et les acheminer dans la province du Nord-Ubangi pour la sécurité aérienne de la sous-région.

Devant la gravité de la situation, la forte délégation de l'ASECNA composée de 7 personnes a été emmenée urgemment auprès du ministre des transports voies de communication et de désenclavement par voie diplomatique. Elle a été conduite par Joachim Tchissambou M'boundou représentant de l'ASECNA auprès du Congo-Brazzaville. Le Directeur Général Adjoint de l'agence nationale de l'aviation civile du Congo-Brazzaville était également de la délégation.

Devant cette situation qui jetait le discrédit sur la République Démocratique du Congo, Chérubin OKENDE SENGA a pris toutes les dispositions qui s'imposent. Il a aussitôt contacté son collègue des finances en vue de donnée un enlèvement d'urgence pour le dédouanement et l'acheminement des matériels vers Gbadolite.

La diligence dont a fait montre Chérubin Okende vient ainsi de sauver l'honneur du pays devant l'ASECNA pour la sécurité aérienne en RDC et dans la sous région.

Pour rappel, L'ASECNA est un établissement public international régie par la Convention de Dakar revisée en 2010, disposant d'une personnalité juridique et jouissant de l'autonomie financière. Créée à Saint Louis du Sénégal le 12 décembre 1959, l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) constitue, après plus d'un demi-siècle, un modèle achevé de gestion coopérative des espaces aériens.

Une mission essentielle, la sécurité de la navigation aérienne

Dans un espace aérien couvrant une superficie de 16 100 000 km2 (1,5 fois l'Europe) réparti en 6 régions d'information en vol (F.I.R) définies par l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI) l’Agence est chargée à ce titre de:

La fourniture des services de la navigation aérienne en route dans les espaces aériens, de l’organisation de ces espaces aériens et des routes aériennes en conformité avec les dispositions de l’OACI, de la publication de l’information aéronautique, de la prévision et de la transmission des informations dans le domaine de la météorologie aéronautique.

La définition des spécifications relatives aux fonctions, systèmes et moyens, ainsi que des procédures et méthodes de travail mises en œuvre, de l’étude, de la définition des spécifications, à l’achat, à la réception, à l’installation, à la vérification technique, au maintien en condition opérationnelle, à l’exploitation des équipements et installations, des systèmes de communication, de navigation, de surveillance et de gestion du trafic aérien ainsi que de météorologie aéronautique, de la mise en œuvre d’un système de gestion de la sécurité et de la qualité, conformément aux normes et pratiques recommandées de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

La fourniture, au niveau des aérodromes qui lui sont confiés, des services de circulation aérienne d’approche et d’aérodrome et des services de lutte contre l’incendie et de sauvetage des aéronefs ainsi que de la publication de l’information aéronautique, de la prévision et de la transmission des informations dans le domaine de la météorologie aéronautique la gestion d’écoles de formation pour les besoins de l’aviation civile. Elle peut, en outre assurer des prestations d’études et de services en rapport direct avec ses missions.

Election-net.com/cellcom Min TransVComD.