Terrorisme : le Rwanda déploie plus de 1000 soldats dans le nord-est du Mozambique

Paul Kagame, président rwandais. Ph. Tiers

Le Rwanda a annoncé vendredi 9 juillet dans un communiqué parvenu à la rédaction d'Election-net.com, l'envoi d'un millier de soldats au Mozambique pour aider ce pays à lutter contre les groupes armés djihadistes dans la province de Cabo Delgado (Nord-Est).

Un regain d'insécurité motive ce déploiement. En effet, un groupe, connu localement sous le nom d' Al-Shabab ( "les jeunes" en Arabe), font la loi en faisant régner la terreur depuis fin 2017 dans cette province frontalière de la Tanzanie , très riche en gaz naturel.

"Le gouvernement du Rwanda, à la demande du Mozambique, va commencer aujourd'hui le déploiement d'un contingent de 1 000 personnes (appartenant) aux Forces de défense du Rwanda et à la police nationale du Rwanda" , a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

Les soldats vont  "soutenir les efforts pour rétablir l'autorité de l'Etat mozambicain en menant des combats et des opérations de sécurité" , ajoute le texte.  En juin, la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), une organisation régionale, a également décidé d'envoyer des troupes sur place. 

Le contingent rwandais collaborera avec les forces armées mozambicaines et avec celles de la SADC "dans des secteurs de responsabilité désignés" , poursuit le communiqué. 

Le président mozambicain Filipe Nyusi , lui-même ancien ministre de la Défense, se montrait jusqu'à récemment réticent à toute aide militaire étrangère , insistant sur la souveraineté de son pays, indépendant depuis 1975.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *