Tchad/décès de Deby Itno : retour sur Mahamat Idriss, le fils qui remplace son père

Mahamat Idriss Deby, president intérimaire du Tchad. Ph de tiers.

Après sa réélection au premier tour, le président tchadien, Idriss Deby Itno, est décédé ce mardi 20 avril à l’âge de 68 ans, de suite des blessures reçues au front, a indiqué l’armée sur la télévision nationale.

Déjà, la même source a indiqué que le Conseil militaire, dirigé par son fils, Mahamet Idriss Deby Itno, va remplacer le défunt président.

La rédaction de election-net.com revient sur le portrait de ce fils discret du Maréchal du Tchad.

Mahamat Idriss, pas fils à Papa

Dans un article publié par Jeune Afrique, Mahamat Idriss, le désormais président intérimaire du Tchad, est moins connu que son frère Zakaria Idriss Deby Itno. Très discret, poli et respectueux, “son père a toujours veillé sur lui”.

Mahamat Idriss Deby Itno a été élevé par sa grand-mère, la mère du défunt président.

“C’est la mère du Chef de l’État qui l’a élevé. D’où son surnom : Mahamat Kaka, Kaka qui signifiant grand-mère en arabe Tchadien”, indique Jeune Afrique.

Cursus académique

Mahamat Idriss Deby Itno a d’abord suivi les cours du Groupement des écoles militaires interarmées du Tchad. Il va, ensuite, poursuivre ses études en France, notamment au Lycée militaire d’Aix-en-Provence “où il n’est resté que trois mois”, indique la même source.

Au service de la Nation

Après ses études en France au Lycée militaire d’Aix-en-Provence, son père, le président Idriss Deby Itno, va le nommer à la direction générale de service de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE), la garde présidentielle tchadienne.

À la tête du tout puissant Conseil militaire

Mahamat Idriss Deby Itno est nommé à la tête du conseil militaire après ses perfections au sein des forces armées tchadiennes. Commandant second des forces armées tchadiennes en intervention au Mali (Fatim), il a participé à la victoire dans l’Est du Tchad contre les rebelles de Timane Erdimi. À ces jours, il a combattu au nord du Mali.

“Sur le terrain, il fait l’effort de ne pas apparaître comme le vrai Chef pour ne vexer personne”, expliquait un reporter de jeune Afrique qui l’a rencontré à Kidal au Nord du Mali.

Et après…

Dès l’annonce du décès de son père, Mahamat Idriss Deby Itno qui dirige le conseil militaire, a déjà ordonné la fermeture de toutes les frontières nationales. L’assemblée nationale et le gouvernement ont été dissous. Et le couvre-feu a été décrété sur toute l’étendue du territoire national. Il annonce également des élections Démocratiques après la transition.

Liévin LUZOLO