Tanganyika: Le FCC réagit après la destitution du gouverneur Zoé Kabila

12 députés provinciaux membres du Front commun du Congo (FCC)/Tanganyika. Ph. ELECTION-NET/G. Makonga

Après la destitution du gouverneur Zoé Kabila, 12 députés provinciaux membres du Front commun du Congo (FCC)/Tanganyika, refusent de reconnaître cette décision du fait qu’il y a eu selon eux, violation du règlement intérieur par le nouveau bureau de l'Assemblée provinciale. Ils l’ont fait savoir à travers une déclaration lue par leur porte-parole de circonstance, le député provincial Lulu Joseph.

Les 12 députés provinciaux soutiennent également que le nouveau bureau a été installé de manière irrégulière et en violation de textes qui régissent l'organe délibérant. «Notre non-participation aux plénières est due à la violation de notre règlement intérieur. Le bureau actuel de notre Assemblée provinciale a été installé dans l'irrégularité et en violation des textes légaux parce que tous les 5 membres du bureau sont visés par une pétition. Mais aujourd'hui, 3 membres siègent valablement. Il y a eu une mascarade de vote de la motion de censure du gouvernement provincial », argumentent-ils.

Ils demandent, en outre au chef de l'État et à la Cour constitutionnelle de rejeter cette motion qui ne respecte la loi.

Signalons que le gouverneur Zoé Kabila n'a pas été présent lors du vote de sa destitution. Selon le rapporteur, il est censé remettre la démission de son gouvernement auprès du chef de l'État dans 24h.

Gérard MAKONGA, depuis Kalemie